Etape 17: Roglic irrattrapable! Aru craque, et Froome à l’aise!

Posté par actusport85 le 20 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

Ce jeudi vingt juillet, c’est déroulait la première étape alpestre de cette Grande-Boucle 2017. Cette dernière longue de 183 km, entre La Mure et Serre Chevalier, un départ donc dans l’Isère traversant ensuite la Savoie, pour une arrivée dans les Hautes-Alpes. Les coureurs ont franchit au kilomètre trente le Col d’Ornon (col classé en deuxième catégorie), dix-sept kilomètres les sprinteurs ont pu se disputer les points du sprint intermédiaire de Allemont. Au kilomètre 78, le tracer emmenait, ensuite au Col de la Croix de Fer (col hors catégorie), à quarante-six kilomètres de la lignes, les forçats de la route ont passé le Col du Télégraphe (col classé en première catégorie), ils ont enchaîné la monté le Col du Galibier (col hors catégorie), grand classique dans l’histoire du Tour de France. Après la descente de ce col si mythique, ils sont arrivés à Serre Chevalier, pour se disputer la victoire entre costauds. Les cadors ont eu la possibilité de s’expliquer sans pour autant créer des écarts, quand au baroudeurs on eut leur mot à dire, et Roglic en a pleinement profité.

Profil

L’étape du Jour:

C’est un fait de course qui lance cette étape, une chute intervient vingt kilomètres après le départ de La Mure, Marcel Kittel le maillot vert en fait parti ainsi que Barguil. Kittel abandonnera en court d’étape, quand au maillot à pois il a pu repartir sans gravité. Cela profite à une échappée de trente-trois coureurs, on y retrouve notamment, Matthews (SUN), ou encore Mollema déjà vainqueur sur les routes du Tour cette année. De Gendt (LTS) et Matthews se jouent les points de la première difficulté, et c’est l’australien qui passe en tête en haut du Col d’Ornon pour protéger le maillot de meilleur grimpeur de son équipier, Barguil qui n’a pas pu se glisser dans avec les fuyards du jour. Les deux hommes se relayent et lâchent les autres échappés. Cela facilite la tache à Matthews qui remporte le sprint intermédiaire à Allemont. Au pied du Col de la Croix de Fer, Contador attaque et rejoint rapidement le groupe de poursuivants. A l’avant, De Gendt qui a lâché Matthews, mais est rejoint par le grimpeur espagnol Navarro (COF). De Gendt passe en première position du Col de la Croix de Fer.  Après la descente de ce dernier, El Pistolero (Contador) est victime d’un problème mécanique sans gravité, il revient rapidement avec les courageux qui ont encore plus de quatre minutes d’avance sur le peloton. Le slovène Roglic (Lotto-NL), prend les points en haut du Télegraphe, Contador où encore Pauwels (DDD) peuvent le suivre. Dans le groupe des cadors, la Sky, impose un tempo impressionnant, faisant décrocher notamment les coureurs de la AG2R mais aussi les équipiers de Aru. Roglic place une accélération, il fait la monté du Galibier seul, c’est talent de rouleur se ressente au moment de résister au favoris, il décroche après un contre la montre sur le Giro d’Italia 2016, sa première victoire d’étape sur la Grande Boucle. Il est le premier Slovène à remporter une étape sur la prestigieuse course française course. Les attaques se succèdent dans le peloton, Aru en difficulté perd trente-cinq secondes sur Froome à l’arrivée et passe quatrième au générale à cinquante-trois secondes. Malgré les nombreuses attaques dans le Galibier notamment de Barguil qui tient avec les meilleurs, ou encore Bardet, le maillot jaune se contente de suivre. A l’arrivée c’est dernier jouent les bonnification, Uran (CDT) est deuxième et prend six secondes Froome quatre. Uran passe deuxième grâce aux bonifications glané à Serre Chevalier, dans le même temps que Bardet, 27 secondes de Froome, mais le colombien est deuxième car il a était auteur d’un meilleur chrono à Düsseldorf. Fromme reprend du temps sur ses rivaux, le Tour se jouera donc dans L’isoard. A noté la belle performance de Barguil capable de suivre les meilleurs il se replace dixième au générale et garde quarante-neuf points d’avance sur Roglic au classement du meilleur grimpeur, après avoir passé troisième du Col du Galibier. Thibault Pinot était affaiblit depuis quelques jours, il a dû abandonner, triste fin de Tour pour la Fdj qui avait connu un début idyllique avec la victoire au sprint de Démare à Vittel et qui n’a plus que trois coureurs dans ses rangs.  En parlant de sprinteurs le maillot vert revient donc à Matthews après l’abandon du monstre Kittel. Du côté des jeunes, Yates est toujours vêtu de blanc, mais ce dernier pourrait voir revenir, Meintjes (UAE), le sud-africain ne compte plus que deux minutes vingt-huit de retard sur le britannique! Cela promet une belle guerre sur les pentes de L’Isoard

Les maillots de leaders:

 

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Michael Matthews, AUS (SUN)

Maillot blanc: Simon Yates, GBR (ORS)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Alberto Contador, FRA (DEN)

 

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 16: Matthews poursuit Kittel!

Posté par actusport85 le 18 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

La seizième étape de cette Grande-Boucle longue de 165 km, qui apparaît comme lien de transmission jusqu’aux Alpes. Mais au vue du vent violent dans les derniers kilomètres, la course est propice à des bordures qui pourraient chambouler le générale. Un début d’étape accidenté, pour un départ dans la Haute-Loire au Puy-en-Velay (déjà ville arrivée lors de la quinzième étape), le tracer traverse l’Ardèche et la Drôme où l’arrivée y est jugée, dans la ville au nom trompeur, Romans-sur-Isère. La première difficulté de la journée est positionné au kilomètre vingt, la Côte de Bossoulet (col classé en troisième catégorie), la deuxième est le Col du Rouvey, au kilomètre soixante-cinq. Le sprint intermédiaire est installé à Chantemerle-les-Blés, à une quarantaine de kilomètres de la ligne. Pour la première arrivée à Romans-sur-Isère, cette étape semble promise aux sprinteurs rescapés des bordures.

   Profil

L’étape du Jour:

Le jour de repos peux laissé des traces, c’est le cas de Gilbert (Quick-Step-Floors), victime de problèmes intestinaux, ce dernier abandonne avant même d’avoir pu s’élancer. Dans la Côte de Boussoulet, plusieurs coureurs sont irrémédiablement lâché, à l’image du maillot vert Kittel, où encore le douzième du général, le néo-zélandais Bennett (Lotto-NL). Il abandonnera après soixante-cinq kilomètres de course, ne pouvant plus suivre. Les tentatives d’échappées sont longtemps sans succès mais le bon coup par avant le sommet de la première difficulté de la journée. Les coureurs sont, les deux français Nicolas Edet (COF) ainsi que Sylvain Chavanel (DEN), les deux belges et qui plus est deux Thomas, De Gendt (Lotto-Soudal) et Degand (WGG) et enfin le sprinteur sud-africain Daryl Impey (ORS), ce dernier est notamment connu pour avoir était le premier africain à avoir porté le maillot jaune sur le Tour (deux jours en 2013). Chavanel prend les points alloué à la première côte du jour. Ce dernier se retrouve vite seul, et est englouti par le peloton au kilomètre quarante-quatre. Barguil prend un petit point dans le Col du Rouvey en passant en tête de cette dernière. Les Sunweb roule en tête de peloton, ce travail est aboutît par le passage en première position de Matthews au sprint intermédiaire de Chantemerle-les-Blés, le groupe maillot vert à cet instant six minutes de retard sur le peloton. Dans les quinze derniers kilomètres de la course les leaders font rouler leurs hommes pour créer des bordures Dan Martin est piégé (il perd au final cinquante secondes et passe septième au classement générale), ainsi que Meintjes huitième du générale qui voit s’envoler ses rêves de maillot blanc, où encore Greipel et Kristoff, favoris à la victoire d’étape. Quand à Contador, il ne peux pas suivre l’allure est perd une trente. L’italien Bennati attaque avant la flamme rouge, il est vite reprit et c’est Matthews qui l’emporte, Boasson Hagen est une nouvelle fois deuxième pour un boyau! Matthews revient à vingt-neuf points de Kittel, pour le maillot vert, le suspense reste entier. A part Martin qui quitte le top cinq et l’abandon de Bennett pas de changements, Froome reste en jaune mais les quatre premiers se tiennent en moins de trente secondes. Cela promet une belle bagarre dans les Alpes!

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates, GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Sylvain Chavanel, FRA (DEN)

 

Actusport85

 

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 15: Mollema plein d’audace!

Posté par actusport85 le 18 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

A la veille d’un jour de repos, cette quinzième étape, est favorable au échappées au long court. Un tracer long de 189,5 km entre Laissac-Sévérac L’Eglise et le Puy-en-Velay. La course débute dans l’Aveyron traversant ensuite la Lozère puis donc une arrivée en Haute-Loire. Au kilomètre vingt-huit les coureurs abordent la Montée de Naves d’Aubrac (col de première catégorie), quinze kilomètres plus loin est placé la Côte de Vieurals (col de troisième catégorie). Le sprint intermédiaire est lui installé à Saint-Albain-sur-Limagnole, à trente et un kilomètres de la ligne, les forçats de la route doivent gravir le Col de Peyra Taillade (col de première catégorie), suite à la descente de ce dernier, ils enchaînent avec la Côte de Saint-Vidal (col de quatrième catégorie), et rallient le Puy-en-Velay pour une arrivée en faux plat descendent. Ce qui ne devrait pas faciliter une explication entre cadors en vue de ce genre d’arrivée.

Profil

L’étape du Jour:

Au départ de Laissac-Sévérac L’Eglise, trois coureurs s’isolent en tête de course, il s’agit du maillot à pois le breton, Warren Barguil (Sunweb), le belge Pauwels (DDD), l’italien Damiano Caruso (BMC). Barguil, prend facilement les points attribués en haut de la Montée de Naves d’Aubrac, ses compagnons d’échappée ne peuvent que le suivre. Ce dernier récupère aussi les points de la Côte de Vieurals au kilomètre quarante-trois. Derrière eux un groupe d’une vingtaine de coureurs s’organisent. Au kilomètre soixante, ils sont désormais vingt-huit fuyards, on y retrouve notamment, Matthews où encore Pinot mais aussi le vainqueur des Rousses Calmejane (DEN), ainsi que le néerlandais Mollema (TFS). Matthews remporte sans soucis Saint-Albain-sur-Limagnole le sprint intermédiaire de après quatre-vingt seize kilomètres de course. A soixante-six kilomètres de la ligne, le quadruple champion du monde (CLM), Tony Martin fausse compagnie à ses alliés de circonstance. Du côté des cadors, dans le Col de Peyra Taillade, les Ag2r font le tempo, le maillot jaune en difficulté crève de la roue arrière. Froome, sera ramené dans le groupe des favoris par ses équipiers, contrairement à Quitana qui lui est lâché. A l’avant Barguil prend les points en haut donc du Col de Peyra Taillade en reprenant dans le même temps donc l’homme de tête, Martin. Dans la descente de ce même col, Mollema équipier de luxe de Contador, déjà septième cette année sur le centième Giro, attaque, ses poursuivants ne le rêveront plus! Il remporte là sa première victoire sur le Tour, lui qui avait déjà signé un succès sur la Vuelta, pourra se targuer d’avoir eu avec audace et brio remporter une étape sur la course la plus populaire du monde! Les favoris arrivent groupé à l’arrivée, à noté la belle performance de l’irlandais Dan Martin qui gagne quinze secondes et passe cinquième au classement générale. Sinon aucun changement dans ce classement générale. Côté français, Barguil à désormais soixante-dix-huit points d’avance sur son dauphin au classement de la montagne.

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates, GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Bauke Mollema, HOL (Lotto-Soudal)

 

Actusport85

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 14: Matthews offre le doublé pour Sunweb, Froome réenclenche!

Posté par actusport85 le 16 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

 

Au programme une étape accidenté entre Blagnac et Rodez, un tracer long de 181,5 km, avec un départ de Haute-Garonne, traversant le Tarn pour une arrivée dans l’Aveyron. Au kilomètre cinquante-cinq est installé le sprint intermédiaire de Rabstens, au kilomètre cent-trente et un se présente la Côte du viaduc du Viaur (col de troisième catégorie). A trente-six kilomètre de l’arrivée, apparaît la Côte de Centrès (col de troisième catégorie). L’arrivée est jugé à Rodez en haut de la Côte de Saint-Pierre, où les puncheurs ont été à la fête, malgré la l’absence d’un certain Peter Sagan.

 

Profil

L’étape du Jour:

Le peloton laisse partir quatre hommes, il s’agit du flamand Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), des français Thomas Voeckler (DEN), et Maxime Bouet (Fortunéo-Oscaro), ainsi que le néerlandais Timo Roosen (Lotto-NL). Ces derniers sont vites rejoint par le suisse Reto Hollenstein (KAT). Les fuyards conteront jusqu’à trois minutes d’avance. Au sprint intermédiaire de Rabastens, De Gendt passe en tête, quand au sprint du peloton, c’est Kittel qui le règle devant Matthews. Au pied de la Côte du viaduc du Viaur, Roosenest victime d’une crevaison, paye de sa personne pour revenir à l’avant de la course, où De Gendt est le premier à passer au sommet de cette côte qui lui permet de se rapprocher un peu de Barguil, le belge étant deuxième de ce classement. Le belge fait explosé le groupe de fuyards dans la Côte de Centrès où il passe de nouveau en tête, Voeckler lui emboîte le pas. Dans le peloton au passage de cette difficulté, Kittel lâche prise. Ce dernier est lâché par le flamand à trente kilomètres de l’arrivée. Le dernier rescapé butte sur la Côte de Bonnecombe (col non répertorié), lui est repris à douze bornes de la ligne. Quatre hommes alors contre attaquent, il s’agit l’allemand Arndt (Sunweb), du français Périchon (Fortunéo-Oscaro), l’italien Caruso (BMC) et enfin l’initiateur le néerlandais Lammertink, malgré cette belle initiative, les puncheurs se disputent bien la victoire à Rodez, Matthews s’impose face à Van Avermaet, Boasson Hagen complète le podium. Froome récupère le maillot jaune, et relègue Aru à dix-huit secondes. Aru étant mal placé dans le final il termine trentième à vingt-cinq secondes du vainqueur, alors que Froome termine lui septième à septième à une petite seconde de Matthews. Bardet quand à lui reprend du temps à Aru, et est à vingt-trois secondes du britannique. Ce dernier reprend les commandes et Matthews célèbre sa deuxième victoire en trois participations!

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates, GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Thomas De Gendt, BEL (Lotto-Soudal)

 

Actusport85

 

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 13: Barguil succède à Moncoutié!

Posté par actusport85 le 16 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

 

Cette treizième étape, a lieu un jour si particulier, le 14 juillet. Cette dernière est la plus courte de la Grande-Boucle 2017. Le tracer est long de 101 km, entre Saint-Girons et Foix, pour une étape cent pour cent Ariégeoise. Elle convient à une échappée au long court et une explication entre favori. Au kilomètre treize, est installé le sprint intermédiaire de Seix. Dix-huit kilomètre plus loin les coureurs ont gravit le Col de Latrape (col de première catégorie), après la descente de ce col, les coureurs enchaînent avec le Col d’Agnès au kilomètre 46 (col de première catégorie). A vingt-sept bornes de la lignes, apparaît la dernière difficulté de la journée, le Mur de Péguère (col de première catégorie), la descente mène à l’arrivée à Foix.

Profil

L’étape du Jour:

Après plusieurs tentatives d’échappée, trois hommes se détache, il s’agit du français Chavanel (DEN), l’italien De Marchi (BMC) ainsi que le belge Gilbert (Quick-Step-Floors). Au sprint intermédiaire, Chavanel passe en tête, Mattews règle lui le sprint du peloton devant Kittel. Le peloton veille au grain, alors que l’échappée n’a plus que trente secondes d’avance, De Marchi se lâche ses compagnons d’infortune, il passe alors en tête du Col de Latrape, mais sera vite rattrapé par le peloton où les attaques fusent. En effet, dans se même col Barguil passe en deuxième position, Alberto Contador (TFS) et Landa (SKY), l’actuel septième du générale sautent dans sa roue. Le français ne peux pas suivre le duo espagnols. Contador passe alors en tête en haut du Col d’Agnès, les deux hommes comptent alors à cette instant deux minutes trente d’avance sur le peloton. Entre temps un groupe de contre c’est formé, avec notament, Quitana, Barguil, Vuillermoz mais aussi le polonais Kwiatkowski (SKY). Au sommet du Mur de Péguère, Quitana et Barguil reviennent sur les deux espagnols, Barguil passe en tête donc de cette difficulté. Du côté des cadors, Froome attaque à un kilomètre de ce même mur, mais aucun favori n’est piégé. Dans la descente Yates et Martin prennent quelques hectomètre d’avance sur les favoris, ils les garderont jusqu’à l’arrivée. Les quatre échappés se disputent la victoire au sprint, Barguil prend sa revanche et s’adjuge donc cette étape. A noté, la belle opération de Landa qui passe cinquième, à une minute neuf de Aru, qui lui reste en jaune. Barguil succède donc à Moncoutié, dernier vainqueur français un quatorze juillet (2005)! La France monte son capitale de victoires à quatre sur ce Tour de France!

NB: Contador rentre dans le top dix et Barguil prend le large au classement de la montagne, avec 61 points d’avance sur son dauphin.

Maillot jaune: Fabio Aru, ITA (AST)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors) points

Maillot blanc: Simon Yates ,GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Alberto Contador, ESP (TFS)

 

Actusport85

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 12: Froome cale,Aru et Bardet sensationnelle!

Posté par actusport85 le 14 juillet 2017

Cette première étape Pyrénéenne, à tenu en alêne tous les passionnée de la petite reine. Un tracer long de 214,5 km entre Pau et Peyragudes. La première difficulté du jour se situe après soixante-quatre kilomètres de course, c’est la Côte de Capvern (col de quatrième catégorie), trente kilomètres plus loin se présente le sprint intermédiaire de Loures-Barrousse. Le Col des Ares (col de deuxième catégorie) apparaît au cent-onzième kilomètre, trente bornes plus tard, les coureurs passent au sommet du Col de Menté (col de première catégorie). Les forçats de la route affrontent ensuite le Port de Balès (col hors catégorie) au kilomètre cent-quatre-vingt-quatre, à cinq kilomètres de la ligne le peloton gravit après le Col de Peyressourde (col classé en première catégorie). L’arrivée jugé à Peyragudes laisse place à une nouvelle explication entre cadors (col de deuxième catégorie). Cette même station qui avait vu la victoire de Valverde sur le Tour 2012.

 

 

 

 

 

   Profil

L’étape du Jour:

Le peloton laisse se constituer une échappée de huit coureurs, qui seront vite douze. Les fuyards sont: le belge Thomas De Gent (Lotto-Soudal), le néerlandais Koen De Kort (TFS), l’italien Diego Ulissi (UAE), le français Julien Simon (COF), son compatriote Cyril Gautier (AG2R), le suisse Stefan Küng (BMC), le britannique Steve Cummings (DDD), Marcel Kittel (Quick-Step-Floors) et son équipier Jack Bauer, l’australien Michael Matthews (ORS), un autre allemand Nils Politt (KAT) ou encore l’espagnol Imanol Erviti. Ces hommes, vont compter pas plus de six minutes sur le peloton. Au kilomètre soixante-quatre, au sommet de la première difficulté la Côte de Capvern, c’est De Gent qui empoche un petit point. Trente kilomètres plus loin Matthews prend les points du sprint intermédiaire de Loures-Barrousses devant Kittel, ce dernier garde tout de même un matelas confortable sur l’australien. A un peu plus de la moitié de la course, De Gent passe une nouvelle fois en tête du Col des Ares cette fois, il continue tranquillement sa moisson. Matthews crée la surprise en passant en première position du Col de Menté, il protège évidemment le maillot à pois de son coéquipier, Barguil. Dans le Port de Balès six hommes fort se détache, De Gent, Bauer, Gautier, Küng, Simon et Cummings. De Gent lance les hostilités à six kilomètres du sommet, il est contré par Cummings. Ce dernier passe alors en tête en haut du Port de Balès. Barguil prend dix points et garde trente-huit points d’avance sur son dauphin, en la personne de De Gent. Juste avant le Col de Peyresourde, Aru et Froome font un tout droit et visitent les campings-cars, sans gravité. Sous un train d’enfer Cummings est reprit à huit kilomètres et demie de l’arrivée. Quitana et Contador cale. Les favoris se retrouvent ensemble sous la flamme rouge pour un sprint en montagne. On pense tous que Froome qui a géré toute la course avec ses équipiers va placer son attaque. Mais se dernier craque, il laisse filer Aru et Bardet. L’auvergnat remporte l’étape et Aru prend le maillot jaune pour six secondes, Bardet est troisième à vingt-cinq secondes. Le Tour est belle et bien relancé!

Maillot jaune: Fabio Aru, ITA (AST)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates ,GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Steve Cummings, GBR(DDD)

 

Actusport85

 

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 11: Kittel imbattable!

Posté par actusport85 le 13 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

 

Avant d’abordé une étape pyrénéenne dès jeudi, le plat s’impose une nouvelle fois au forçats de la route. Un tracer long de 203,5 km entre Eymet et Pau, en effet le peloton quitte la Dordogne et ses paysage somptueux pour le massif Pyrénéen, en passant par le Lot-et-Garonne, les Landes ou encore le Gers. A 61 kilomètres de l’arrivée se présente le sprint intermédiaire de Aire-sur-l’Adour, trois kilomètre plus loin se trouve Côte du même nom (col classé en quatrième catégorie). Cette étape convient encore parfaitement aux sprinteurs, malgré une infime chance pour les baroudeurs, si ils sont nombreux dans la bonne échappée. Si sprint massif il y a on cherche toujours l’homme qui pourra battre Kittel.

 

Profil

L’étape du Jour:

Le peloton laisse filer trois courageux au kilomètre zéro, il s’agit du polonais Maciej Bodnar (Bora-Hansgrohe), du belge Frederik Backaert (WGG), déjà échappée sur cette Grande-Boucle et l’italien Marco Marcato (UAE). L’échappée du jour ne prendra pas plus de cinq minutes d’avance sur le peloton. Un peloton vite dirigé par les équipes de sprinteurs. La nervosité se fait ressentir, avec une chute lors du ravitaillement, celle-ci entraîne notamment la chute de Cataldo et Fuglsang les équipiers de Aru. Cataldo abandonne touché au poignet. Quand à Fuglsang touché lui aussi au poignet repart sans trop de difficultés. Degenkolb, Domont (AG2R) ou encore Quéméneur (DEN) sont aussi prit dans cet incident. Au sprint d’Aire-sur-Adour les hommes de tête ne se disputent pas les points,c’est donc Marcato qui passe en tête, Kristoff quand à lui règle le sprint du peloton devant Matthews et Kittel. Backaert passe lui en première position de la Côte d’Aire-sur-Adour trois kilomètre plus loin, où il empoche un petit point. A 28 bornes de l’arrivée Bodnar attaque, ce dernier tiendra jusqu’aux deux-cent derniers mètres, cela et bien cruel. Kittel sprint et se permet même de finir en roue libre pour sa cinquième victoire et sa deuxième d’affiler. A noter la chute de Bardet ainsi que de Contador, un peu plus tard dans la journée, chutes sans gravité. Encore une étape tranquille pour Froome avant de débuter les hostilités demain. La grande question concerne Contador, ce dernier est déjà douzième à plus de cinq minutes de Froome, doit il se concentrer sur une victoire d’étape ou continuer à se battre pour un top dix?

 

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates ,GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Maciej Bodnar, POL (Bora-Hansgrohe)

 

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 10: Der Kaiser ist Kittel!

Posté par actusport85 le 11 juillet 2017

Cette dixième étape entre Périgueux et Bergerac cent pour cent basé en Dordogne, intervient après une journée de repos en Dordogne. Après un weekend éprouvant, les coureurs reprennent en douceur avec un tracer long de 178 km, exclusivement dédié au sprinteur et peut être au baroudeurs. Après l’arrivée hors délai de Démare, on se demande bien qui peux battre le surpuissant Kittel. Au kilomètre cent est positionné la première difficulté de la journée, la Côte de Domme (col classé en quatrième catégorie). A 57 kilomètres de la ligne, est jugé le sprint intermédiaire de Saint-Cyprien, dix-huit kilomètres plus loin se présente la Côte du Buisson-de-Cadoin (col classé en quatrième catégorie), avant le sprint massif prévu à Bergerac.

 Profil

L’étape du Jour:

En début d’étape un seul homme s’extirpe du peloton, il s’agit du français Offredo (WWG), il est rejoint par son compatriote, le benjamin du Tour, Élie Gesbert (Fortunéo-Oscaro). L’écart entre les fuyards et le peloton ira jusqu’à dépasser les cinq minutes. Après 100 kilomètre de course, Gesbert prend le point distribué au sommet de la Côte de Domme. Vingt kilomètres plus loin, le sprint intermédiaire de Saint-Cyprien  se présente, C’est Offredo qui passe en première position, Greipel lui est troisième et premier du peloton devant Kittel et Kristoff. Au kilomètre 138, Gesbert récupère encore un point pour le classement du maillot à pois,en haut de la Côte du Buisson-de-Cadoin. Le peloton contrôle est rattrape les deux hommes à six kilomètre et demie de la ligne. Au sprint à Bergerac, sans surprise Kittel remporte haut la main cette course. L’Allemand remporte sa treizième étape une de plus que Indurain, Zabel ou encore McEwen, il est aussi l’allemand qui détient le plus de victoires sur le Tour de France. Au classement générale pas de changement, une journée tranquille pour Froome et ses rivaux.

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates ,GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france"Élie Gesbert , FRA (Fortunéo-Oscaro)

Publié dans Cyclisme | Pas de Commentaire »

Etape 9: Uran pour un cheveu!

Posté par actusport85 le 11 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

 

L’étape la plus attendu de ce début de Tour a tenu toute ses promesses. Cette dernière était longue de 181,5 km, pour un départ dans l’Ain à Nantua traversant la Haute Savoie, et pour une arrivée à Chambéry dans le massif savoyard. La première difficulté du jour est placé après seulement trois kilomètres et demie de course, il s’agit de la Côte des Neyrolles (col classé en deuxième catégorie), huit kilomètre plus loin se présente le Col de Bérentin (col classé en troisième catégorie). Au kilomètre 38 apparaît la Côte de Franclens (col classé en troisième catégorie), les choses sérieuses commence après 70 kilomètres de course, car les coureurs doivent gravir le premier col hors catégorie de cette édition, il s’agit du Col de la Biche. Après la descente de ce dernier effectué, ils enchaînent avec le célèbre Col du Grand Colombier, (col hors catégorie). A cinquante-cinq bornes de l’arrivée, est placé le sprint intermédiaire de Massigneu-de-Rives, sept kilomètres plus loin est positionné la Côte de Jongieux (col classé en quatrième catégorie). A 26 kilomètres de la ligne, les coureurs on dû monter le terrible Mont du Chat (col hors catégorie). Après cette ultime ascension et sa descente, les coureurs ont emprunté un replat long de treize kilomètre et demie pour rejoindre Chambéry où l’arrivée de cette neuvième étape à été jugé. Cette étape comme prévu à permis au plus véloces des cadors de s’exprimer

 

Profil

L’étape du Jour:

Les coureurs s’élance sous la pluie, pour l’étape reine de ce Tour de France 2017. Une quarantaine de coureurs s’échappent en début de course, dont Pinot qui passe en tète de la première difficulté du jour, la Côte des Neyrolles. Dès la première descente deux hommes abandonnent, il s’agit de Gesink (Lotto-NL) deuxième la veille et l’italien Mori (UAE), après une lourde chute ce dernier ne repartira pas. Au pied du premier col hors catégorie, le Col de la Biche, le peloton compte trois minutes trente de retard sur les courageux du jour. A l’approche du Grand Colombier, sept hommes se détache à l’avant, dont le colombien Pantano (Trek-Segafredo), Vuillermoz et Bakelants (AG2R), Barguil (Sunweb) ou encore le belge Tiesj Benoot (Lotto-Soudal). Dans la descente de ce col, Thomas, l’ancien maillot jaune chute, le lieutenant de Froome jette alors l’éponge. Les sept hommes de tête sont repris par un groupe de poursuivants. Au sprint intermédiaire de Massigneu-de-Rives, le sprinteur australien Matthews (Sunweb) prend les points après avoir tenu dans l’échappée malgré les nombreuses difficulté du jour. L’échappée du jour garde trois minutes d’avance avant l’ascension ultime du Mont du Chat. Gallopin (Lotto-Soudal) part aux avant poste, mais est vite rejoint par son compatriote Barguil. Le breton fait la montée seul, il engrange des points précieux au sommet, il est donc le nouveau maillot à pois. Les cadors eux s’expliquent donc dans cette ascension finale. Aru attaque après un problème mécanique du maillot jaune. Mais il temporise et Froome revient dans la partie. Contador et Quitana en surchauffent, ils laissent filer sept leaders. Il y a donc Froome, Porte, l’irlandais Martin (Quick-Step-Floors), Bardet, le colombien Uran (CDT), le champion d’Italie Aru et son équipier danois Fuglsang (Astana). Dans la descente Porte tombe, il entraîne avec lui Martin. L’australien ayant raté un virage abandonne la route de La Grande Boucle avec un gout d’inachevé. De son côté Bardet fait la descente, il rattrape Barguil et le lâche. Le breton s’accroche à la roue des poursuivants. Bardet est reprit à deux kilomètre de l’arrivée, grâce notament à un travail énorme de Fuglsang. Au sprint Uran surprend les favoris, Froome prend 4 secondes de bonification. Barguil termine à un cheveu du colombien de quoi avoir de gros regrets. Bardet après son coup d’audace non victorieux peut être lui aussi déçu. Le classement se resserre, ils ne sont plus que quatre à être à moine d’une minute de Froome. Aru est deuxième à 18 secondes, Bardet troisième à 51 secondes et Uran l’invité surprise quatrième à 55 secondes. A noté la chute de Maijka (Bora-Hansgrohe) il perd donc sa dixième place au classement. Démare termine quand à lui hors délai avec ses équipiers Guarnieri, Konovalovas et le périgourdin Delage. Encore une bonne journée pour Froome, malgré l’abandon de Thomas. Les français étaient eux en démonstration mais la chance ne leurs à pas souri.

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Warren Barguil, FRA (Sunweb)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates ,GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france" Warren Barguil, FRA (Sunweb)

 

Actusport85

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

Etape 8: Calmejane au delà des crampes!

Posté par actusport85 le 9 juillet 2017

Le relief de l’étape du Jour:

Cette huitième étape entre Dole et la Station des Rousses, est longue de 187,5 km. Cette étape destiné aux audacieux, peut être aussi un terrain d’explication entre les différents cadors. Après le massif vosgien et la Planche des Belles Filles c’est le massif jurassien et la Station des Rousses qui accueille cette nouvelle arrivée en altitude. Après quarante-cinq kilomètres de course les coureurs on pu se disputer le sprint intermédiaire de Montrond. A quatre-vingt-six kilomètres de l’arrivée la première des trois difficultés se présente, c’est le Col de la Joux (col classé en troisième catégorie). Ensuite la Côte de Viry (col classé en deuxième catégorie)  intervient après un peu moins de 140 bornes de course, et enfin l’arrivée en altitude à la Station des Rousses et la Montée de la Colombe de Laisia Les Moulunes (col classé en première catégorie). Les baroudeurs on bien étaient à l’honneur!

 

 

 

 

Profil

L’étape du Jour:

En début de course malgré les nombreux prétendants qui veulent prendre l’échappée du jour, les équipes de sprinteurs cadenasses le peloton en vue du sprint intermédiaire. En difficulté Démarre se fait même lâché avant le sprint à Montrond. Le peloton est bien groupé à l’approche de ce dernier, c’est Greipel qui passe en première position devant Matthews Kittel. Après 70 kilomètres de course un groupe de cinquante coureurs s’échappent dont Nicolas Roche (BMC), mais aussi l’espoir français Pierre Latour ainsi que les deux équipiers de Froome Landa et Henao. A l’approche du Col de la Joux deux hommes s’extirpent et sèment leurs alliés de circonstances. Il s’agit du belge Serge Pauwels  (Dimension Data), et du français Warren Barguil (Sunweb).  Ce dernier passe donc en tête de la première difficulté de la journée. A l’abord de la Côte de Viry, six hommes ont repris les deux hommes de tète, il y a donc huit homme à l’avant. Notamment le jeune français Calmejane (Direct-Energie), le néerlandais Gesink (Lotto NL), l’irlandais  Roche (BMC), l’américain Talansky (CDT) et son coéquipier australien Clarke et le belge Bakelants (AG2R). Dans la descente de ce col, Froome s’offre un tout droit ce qui fait remonter l’écart avec l’échappée à trois minutes. Les hommes de tête ont une minutes trente d’avance sur le peloton, quand intervient la Montée de la Colombe de Laisia Les Moulunes. A dix-sept kilomètres de la ligne, Calmejane attaque, attaque tranchante, Gesink s’accroche mais ne reviendra jamais sur le jeune français. Calmejane passe en première position du dernier col de la journée, il avait déjà un point ce qui lui permet de dépasser d’un point. Il portera donc le maillot à pois pour la neuvième étape. Le français maintient l’écart avec Gesink sur le replat de onze kilomètres.  A cinq kilomètres de l’arrivée il est prit de crampes, mais malgré la douleur il donne le meilleur de lui même et remporte sa première victoire d’étape sur le Tour à seulement 24 ans. Il offre cette étape à son directeur-sportif, Jean-René Bernaudeau qui fêtait ses 61 ans. Au générale pas de changements, à noter la belle troisième place de Guillaume Martin (WGG) le français pour son premier Tour et Démare lui malgré ses difficultés termine dans les délais.

Maillot jaune: Christopher Froome, GBR (SKY)          Maillot à pois: Lilian Calmejane, FRA (DEN)               Maillot vert: Marcel Kittel, ALL (Quick-Step-Floors)

Maillot blanc: Simon Yates ,GBR (Orica-Scott)      Résultat de recherche d'images pour "trophée de la combativité tour de france" Lilian Calmejane, FRA (DEN)

 

Actusport85

Publié dans Cyclisme, Tour de France, Tour de France 2017 | Pas de Commentaire »

1234
 

Archers de Bagneux |
E. S. thiers : "course... |
Fcmetzfeminine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vamos
| OK KAYAK
| Le Blog officiel des U8 de ...